TÉMOIGNAGES

 

Je suis venue à la fasciathérapie car je ne pouvais plus marcher avec des genoux en mauvais états qui me menaient tout droit aux prothèses de genoux d’après la médecine du sport.


Après infiltrations d’acide hyaluronique, j’ai eu une amélioration - moins de douleurs mais pas de marche possible sans inflammation et une flexion réduite des 2 jambes.


Une séance avec Adeline a eu raison de mes genoux que je pouvais bouger sans douleurs ; la situation
s’est améliorée au fil des séances ; aujourd’hui, je marche, je monte et descends les escaliers, mes collègues ne portent plus la valise professionnelle dans les escaliers, je danse…

Mes genoux gagnent peu à peu en flexion totale ; je revis !


A la 1 ère séance, une sensation de lourdeur au sol ; pour la 1 ère fois, je me sens lourde !

Peu après, je réalise que je suis ancrée, les pieds sortant non seulement de l’ombre mais aussi d’un équilibre précaire (chute, perte d’équilibre en montée de marches, vertiges…) ;

Je prends de l’assurance dans mes déplacements, mes peurs conscientes et certainement inconscientes s’essoufflent ; je sens plus de souplesse et de liberté dans mes mouvements.


Une sensation d’exister en puissance d’être avec une ouverture de la poitrine incluant la présence des épaules sorties de leur zone muette ; mes épaules partaient en oblique vers le
bas, la tête de l’humérus très en avant d’où la difficulté de m’habiller avec une vision de moi de « petite chose misérable, difforme …».


J’étais en train de renouveler ma garde-robe, ne pouvant plus bouger suffisamment les bras (brassière à enfiler à partir des pieds, bustier et gilets plutôt que pull offrant des ouvertures devant..). 

Je n’avais pas vu l’impact de toutes mes limitations comme si j’étais insensible à ce qui se dessinait.

J’ai compris cela lorsque en fin de chaque séance Adeline me demande « comment vous sentez vous ? » 

Le vide absolu qui envahit la bavarde que je suis me dépite encore à chacun de ces retours sur moi.

Je constate aussi que 2 hallux valgus qui commençaient à apparaître disparaissent au fil des
séances. Les 2 petits doigts de pied se sont redressés car ils partaient sous les autres orteils, chose également éminemment douloureuse….


Quant aux soins du visage, j’ai senti une libération des tensions notamment celles de la mâchoire qui se bloquait à l’ouverture, un relâchement musculaire des joues, du regard…

Un nouveau visage apaisé, un cou visible qui a redonné existence non souffreteuse à mon visage, fièrement érigé sur des épaules plus fermes, plus larges, conférant également à ma posture une élégance, une puissance, une présence tout simplement nouvelle.


Ce que des personnes que j’accompagne sur le plan professionnel et qui ne savent rien de mon parcours de soins disent spontanément avec leurs mots que j’ai « énormément changé », « je vous reconnaissais pas qu’avez-vous changé ? » « rien à voir » « une femme ferme et féminine »


D’un corps en souffrance au corps anesthésié, je n’ai rien vu venir quant à toutes ces difficultés corporelles annonçant tous ces blocages en cascades : mâchoires, cervicales, épaules, bassin, genoux, pieds.


- Cet enseignement se fait à 2, le plus délicat étant de se mettre en syntonie avec la fasciathérapeute ; la suivre et laisser aller son corps pour accueillir ce qui vient sans contrôle ni retenu, en faisant vivre ce qui est !


Je ne remercierai jamais assez Adeline de m’avoir sortie de cet enfermement physique et psychique qui m’envoyait tout droit en chirurgie, aux antalgiques avec un assistanat pour m’habiller et me déshabiller plus tôt que prévu !

Merci Adeline d’exister et de veiller à la transmission d’un enseignement.


Merci, merci,


Gratitude

Francoise G.